Avez-vous besoin d’un onduleur ? 2019-10-25T10:07:50+00:00

Bien choisir votre onduleur PC ?

Image d'un onduleur pour PC

De moins en moins cher, l’onduleur est un appareil 2-en-1 génial qui protège votre matériel informatique et vous évite de perdre des données en cas de coupures de courant !

Il ressemble à une multiprise sur lequel on peut brancher son ordinateur, son écran, son NAS ou son imprimante par exemple, tout en leur offrant une protection électrique contre les surtensions, par exemple en cas d’orage.

Mais un onduleur possède en plus une batterie de secours qui donne un peu d’autonomie à votre PC et ses périphériques pour terminer votre travail et sauvegarder vos données en cas de coupure d’électricité, ce qui évite un plantage de l’ordinateur et une possible perte des fichiers ouverts.

On s’imagine souvent, à tort, qu’un onduleur est un luxe hors de portée de Monsieur tout le monde. Mais il existe de nos jours de très bons modèles dès 70 €. Mais comment bien le choisir ?

L’autonomie sur batterie

L’onduleur est conçu pour maintenir votre PC allumé en cas de coupure de courant. Cela vous permet d’enregistrer vos fichiers et d’éteindre proprement l’ordinateur pour éviter tout dommage matériel et des pertes de données.

Mais il ne faut pas s’imaginer pouvoir travailler des heures durant sur cette batterie comme on le ferait avec un PC portable. Pour vous donner une idée, un PC sur onduleur tient en général entre 10 et 45 minutes sur batterie.

Il y a des différences d’un onduleur à l’autre, mais trop peu pour que ce soit un critère de choix. Le nombre et le type d’appareils électriques que vous brancher sur votre onduleur est ce qui a le plus d’impact.

Par exemple, si vous branchez un ordinateur très puissant avec deux écrans et une imprimante laser, l’autonomie sera bien plus courte qu’en raccordant juste un petit PC de bureautique avec un seul écran et sans imprimante sur le même onduleur.

Nombre et type de prises

Moins austères qu’autrefois, les onduleurs ressemblent désormais à de véritables multiprises en un peu plus épais. Et comme pour ces dernières, le nombre de prises disponibles varie. En général, sur un onduleur grand public, on compte 6 à 8 prises.

Mais attention, toutes les prises ne sont pas alimentées par la batterie en cas de coupure ! Le plus souvent, seule la moitié est concernée et vous pourrez les identifier soit par un petit logo de batterie soit par une petite inscription qui le précise. Il se peut que ce soit écrit en anglais « battery backup ».

En revanche, toutes les prises d’un onduleur offrent la protection parafoudre, ou pour être plus précis, une protection contre les surtensions, en anglais « surge protection ».

Si vous désirez acheter votre onduleur sur Internet, assurez-vous d’opter pour un revendeur français pour ne pas risquer de vous retrouver avec un format de prises non souhaité ! En effet, nos amis et voisins européens n’utilisent pas le même format que nous !

Précisons aussi que certains onduleurs conçus pour les pros n’ont pas des prises électriques standards mais des prises qui ressemblent à celle de votre PC. Evitez ces modèles sans quoi vous devrez aussi investir dans des câbles électriques appropriés.

La puissance de l’onduleur

Avec les prises, la puissance est l’autre critère de choix important quand on achète un onduleur. En effet, celui-ci doit être capable de supporter tout ce que vous allez y brancher (on en reparle un peu plus loin) !

Dans la pratique, c’est rarement un souci car même les plus petits onduleurs sont capables de faire fonctionner la plupart des PC. Mais mieux vaut prévenir que guérir !

Une fois en boutique, vous constaterez que la référence des onduleurs s’accompagne toujours d’une valeur à 3 ou 4 chiffres comme 550 VA ou 1400 VA. Quoi de plus abstrait ? Il est d’usage d’évoquer une puissance en watts (W) et encore, ça ne parle qu’aux plus techniciens d’entre nous.

Alors que choisir ? Retenez qu’un modèle d’entrée de gamme autour de 500 VA (moins de 100 €) suffit pour un PC de bureau, son écran et une imprimante jet d’encre. Si vous possédez un PC puissant, bien que ce soit une notion assez abstraite, il vaut mieux privilégier un onduleur un peu plus costaud de 700 VA (autour de 100 €).

Enfin, si vous désirez pouvoir éditer des documents avec une imprimante laser quand vous êtes sur batterie, il vaut mieux voir large et opter une puissance qui avoisine les 1400 VA environ (entre 150 et 200 €).

Les puissances évoquées concernent uniquement les appareils que vous branchez sur les prises alimentées par la batterie en cas de coupure ! Si imprimer n’est pas votre priorité, raccordez votre imprimante laser sur une des autres prises de l’onduleur et un petit modèle suffira amplement pour votre unité centrale et son écran.

Quelle marque choisir pour son onduleur ?

Le marché des onduleurs repose sur deux marques principales, que vous pouvez acheter sans hésiter. D’un côté Eaton, de l’autre APC. Ce sont les deux références en matière d’onduleur PC.

En raison de rachat d’entreprises, sachez qu’on trouve parfois Eaton sous le nom MGE et APC sous le nom Schneider.

Evitez d’acheter un onduleur de marque inconnue, il en va tant de la sécurité de votre ordinateur que de la votre (risques d’incendies) alors qu’on achète justement un onduleur pour renforcer la sécurité de son matériel et de ses données !

L’onduleur se branche aussi en USB

On remarque que les onduleurs ont quelques prises en plus des prises électriques. Notamment, il y a le plus souvent un port USB de format carré, comme sur votre imprimante par exemple.

Pourquoi ? En raccordant l’onduleur à votre ordinateur via une prise USB et en installant le logiciel fourni, vous pourrez automatiser l’extinction de votre ordinateur en cas de coupure de courant, même si vous n’êtes pas présent devant l’écran !

Au lieu de couper brutalement l’alimentation, l’onduleur prévient via USB le PC qu’il y a un problème et, quand l’autonomie de la batterie est presque épuisée, il envoie un signal à Windows pour lui faire fermer les applications et s’éteindre proprement, comme si vous aviez vous-même décidé d’arrêter l’ordinateur.

Il y a également des prises téléphoniques / Ethernet (RJ11) sur la majorité des onduleurs. Plus précisément deux. C’est pour protéger des surtensions, au cas où la foudre tombe proche de chez vous, l’arrivée téléphonique. En l’occurrence le cordon qui va entre votre prise murale de téléphone et votre box internet pour éviter que celle-ci ne soit endommagée. Si vous êtes parmi les heureux utilisateurs d’une connexion à Internet ultra rapide par la fibre, ça ne vous concerne pas.

Que peut-on protéger avec un onduleur ?

On parle d’onduleur PC car c’est généralement pour lui qu’on souhaite une protection, mais n’hésitez pas à brancher d’autres appareils électroniques sur ce dernier ! S’il faut éviter les gros consommateurs (électroménager, aspirateur, radiateurs…), il peut tout à fait protéger votre TV, votre vidéoprojecteur, votre téléphone portable, ou vos disques durs externes.

Pour conclure, si vous avez le budget, alors c’est une bonne idée de prendre un onduleur pour votre PC. Dès votre première coupure de courant vous serez content de voir que vous avez le temps d’enregistrer votre travail et d’éteindre correctement votre PC.

Votre PC sera lui aussi content si des surtension invisible pour vous surviennent.

Les modèles que je vous recommande

Eaton-3s-550

Eaton 3S 550

Puissance : 330 W
Autonomie : 10 à 20 min.
Prises sur batterie : 3
Protection parafoudre : Oui
Protection surtensions : Oui

Je decouvre
Eaton-800

Eaton 61081

Puissance : 500 W
Autonomie : 10 à 30 min.
Prises sur batterie : 4
Protection parafoudre : Oui
Protection surtensions : Oui

Je decouvre
APC-back-ups

APC – BX1400U

Puissance : 700 W
Autonomie : 10 à 50 min.
Prises sur batterie : 4 Toutes
Protection parafoudre : Oui
Protection surtensions : Oui

Je decouvre

En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. Cela me permet de continuer de faire mes vidéos gratuitement.

Crédits photos de cet article : Image d’ouverture : Amazon